Imprimer cette page

Fonds Sigma (254 S)

Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
Cotes extrêmes : 254 S 1-1423
 
Dates extrêmes : 1935-2010
 
  • CONTEXTE :

  • Nom du producteur

    Lafosse. Roger

  • Présentation du producteur

    La Semaine de recherche et action culturelle Sigma a été organisée pour la première fois en octobre 1965 sur une initiative de Roger Lafosse, de l'écrivain et professeur en littérature Robert Escarpit, du professeur et philosophe Abraham Moles et du musicien, compositeur et chef du bureau bordelais de l'ORTF, Michel Philippot. Cette manifestation se présentait comme une semaine de découverte, de création, d'échange et de promotion de l'art contemporain auprès d'un public bordelais quelque peu coupé des nouvelles tendances artistiques qui se développaient alors à Paris et à l'étranger.

    Issu d'une famille bordelaise, Roger Lafosse avait entrepris des études à Paris après la guerre. Il fut particulièrement sensible à l'effervescence artistique parisienne née de l'après-guerre. Saxophoniste de talent, il fréquentait assidument les caves de il lia connaissance avec des intellectuels et des musiciens de jazz d'exception tels Boris Vian ou Charlie Parker. Il continua à cultiver ses amitiés et sa curiosité artistique à son retour dans la ville de Bordeaux. Il réalisa notamment des émissions sur la musique pour le bureau bordelais de l'ORTF. Roger Lafosse nourrit le projet de créer des journées de rencontres autour des arts dès 1963, date à laquelle il s'entretint de son souhait avec le maire de Bordeaux, Jacques Chaban-Delmas. Le groupe Arts et Recherches Contemporaines (ARC), composé de Roger Lafosse et de quelques-uns de ses amis, naît en 1963 de cette volonté de faire de Bordeaux un lieu propice à la recherche et à la création artistique. L'association de loi 1901 " Sigma " est créée en 1964 et reçoit une petite subvention de la mairie de Bordeaux. Le comité Sigma est composé des quatre membres fondateurs (Roger Lafosse, Robert Escarpit, Abraham Moles et Michel Philippot), de Jacques Chaban-Delmas et de trois présidents alors que Roger Lafosse occupe la fonction de commissaire général. Des conférences de Louis Pauwels, Jean Charton et Abraham Moles furent organisées avec succès en 1963 et 1964 préfigurant la Semaine de recherche et action culturelle. Le choix du nom de "Sigma" traduit le voeu de l'association de réaliser une somme à partir de différents éléments, des arts et tendances contemporains.

    Cette manifestation s'ouvre dès les premières éditions à l'ensemble des disciplines et tendances artistiques des arts plastiques et du spectacle vivant. Cette semaine constitue une véritable vitrine aussi bien pour des artistes régionaux méconnus que pour des grands noms de la création internationale européenne, américaine, asiatique ou africaine. La programmation se recentre dans les années 1980 autour du théâtre, de la danse, du jazz et des arts plastiques pour des raisons principalement budgétaires. Les activités de l'association étaient financées essentiellement par les subventions de la mairie de Bordeaux et du ministère de la Culture à partir de 1971, auxquelles se sont ajoutés parfois des financements de partenaires privés, du conseil régional d'Aquitaine et du conseil général de la Gironde.

    Le festival de novembre connaît un succès grandissant auprès des artistes, des intellectuels, des étudiants mais également du grand public, tout au long des années 1960 et 1970. L'association Sigma multiplie ses actions tout au long de l'année, voulant ainsi pérenniser les découvertes nées de la semaine de novembre. La mission de l'association se décline en quatre points : information, formation, recherche et diffusion. Le Centre d'information Sigma (1968) puis le Centre d'information Sigma Lainé (1977) furent développés à cette fin. Ils proposaient des activités audiovisuelles et de la documentation sur les dernières tendances culturelles et artistiques et invitaient des artistes et créateurs à se produire. Néanmoins, ces initiatives ne purent jamais aboutir à la création d'une véritable structure de promotion de l'art contemporain comme le souhaitait Roger Lafosse. Un projet d'école "Hyperphonie" de Pierre Henry, mêlant enseignement et recherche, a ainsi été abandonné faute de moyens.

    En 1974, l'association Sigma s'installe officiellement avec le nouveau Centre d'arts plastiques contemporains (CAPC), la Compagnie dramatique d'Aquitaine (CDA) et la troupe théâtrale Fartov et Belcher au sein de l'Entrepôt Lainé, ancien lieu de stockage des denrées coloniales dans le quartier des Chartrons. L'association utilisait ces locaux pour ses spectacles dès 1973, date de son rachat par la ville de Bordeaux. Ce bâtiment, lieu symbolique du développement économique de Bordeaux au XIXe siècle, fut un des premiers exemples en France de reconversion d'un bâtiment industriel et commercial en structure culturelle. En 1989, l'association Sigma et les troupes théâtrales doivent quitter l'Entrepôt Lainé afin de permettre au CAPC de se développer pleinement dans les différents espaces. Les bureaux de l'association sont alors installés au 85, quai de Bacalan dans des locaux industriels. Les spectacles sont organisés dans un entrepôt portuaire, le Hangar 5. Un nouveau projet de Centre Sigma est imaginé au Hangar 7 sans jamais aboutir.

    Confrontée à des difficultés financières, l'association dut réduire sa programmation culturelle dans les années 1990 et renoncer à l'édition 1993. La suppression de la subvention accordée par la mairie de Bordeaux en 1997 mit fin définitivement au festival de novembre et provoqua la dissolution de l'association malgré le soutien des artistes et de son public.

    Roger Lafosse imagina plusieurs projets de centres culturels après l'arrêt de Sigma, s'efforçant de sauvegarder le dynamisme artistique créé. Il a toute sa vie su conjuguer sa passion pour l'art et la technologie, le jazz, les sports extrêmes comme la voltige aérienne, les courses automobiles ou la voile ainsi que son métier de commercial en pièces automobiles, avec la vie de l'association Sigma. Il souhaitait préserver la mémoire du festival à travers ses archives et a ainsi décidé de les confier aux Archives municipales de Bordeaux en 2010, avant de décéder en juin 2011.

  • Historique de la conservation

    Les documents constituant le fonds Sigma ont été rassemblés et conservés par Roger et Michelle Lafosse dans leur appartement de Bordeaux et leur maison de campagne, depuis la fin de l'association Sigma en 1997.

    Les dossiers administratifs, techniques et comptables de l'association sont demeurés dans les derniers locaux de l'association, dans l'entrepôt de l'ancienne huilerie Lacoste sur le quai de Bacalan à Bordeaux et ont été détruits par un incendie le 31 mai 2010. Le fonds donné aux Archives municipales comprend ainsi peu de pièces relatives à l'organisation technique et administrative des saisons culturelles. Ce déficit peut être en partie comblé par la consultation des dossiers de la série R portant sur les affaires culturelles (1663 R) et du fonds du cabinet du maire (1 W), conservés aux Archives municipales. On notera également que ce fonds contient peu de correspondance entre Roger Lafosse et les artistes.

    Le fonds Sigma est entré aux Archives en plusieurs temps : les dossiers, outils de communication, revues de presse, tirages photographiques et diapositives ont été collectés au printemps 2011, les affiches, bandes magnétiques et maquettes au cours de l'été 2012, une dernière série d'affiches, conservées jusqu'alors par l'association La Mémoire de Bordeaux, de la Communauté urbaine et de ses communes, s'est ajoutée aux autres au début de l'année 2013.

  • Modalités d'entrées

    Les documents constituant le fonds Sigma ont été donnés par Roger et Michelle Lafosse, aux Archives municipales de Bordeaux par convention de don approuvée par délibération du conseil municipal du 2 mai 2011.

    Don

  • CONTENU ET STRUCTURE :

  • Présentation du contenu

    Le fonds Sigma, composé des archives de Roger Lafosse et de l'association SIGMA (1964-1997), présente une grande variété de supports et de typologie documentaire. Il comprend ainsi :

    - de la correspondance,

    - des dossiers préparatoires aux activités culturelles,

    - des outils de communication : programmes, catalogues, prospectus, dépliants, maquette, dossiers de presse,

    - des affiches typographiques et illustrées,

    - des revues de presse,

    - des tirages photographiques : photographies noir et blanc et couleurs, planches-contacts,

    - des négatifs,

    - des diapositives,

    - des disques : vinyl, CD,

    - des bandes magnétiques : bandes audio enroulées, VHS,

    - deux maquettes.

  • Mode de classement

    1/ Classement

    Les archives ont été classées selon un ordre méthodique.

    Le plan de classement retenu distingue trois types de dossiers :

    - les dossiers dits "personnels" de Roger Lafosse, se rapportant à ses activités privées, à ses loisirs, ses opinions, ses projets, ses relations avec des artistes, des intellectuels ou des institutions culturelles ;

    - les documents retraçant l'activité culturelle et artistique de Roger Lafosse et de l'association Sigma ;

    - des études et reportages relatifs à Sigma ou à l'art contemporain, dévoilant l'histoire, l'impact et l'importance du festival pour le public et les artistes.

    2/ Indexation

    Les thèmes de chaque article ont été indiqués à travers les descripteurs "Thésaurus" et "Matière". Il apparait néanmoins difficile de rattacher les créations à une discipline artistique (art dramatique, musique ou danse), le but de Sigma, étant de mélanger, fusionner et briser les genres.

    Les titres des pièces de théâtre, des créations chorégraphiques, audiovisuelles, musicales et des expositions, ont été indexé en descripteur "Titre".

    Seuls les auteurs de textes, de musiques, de chorégraphies et d'oeuvres littéraires, apparaissent dans les descripteurs Auteurs. A noter, que le nom des auteurs ayant exercé d'autres fonctions (comédien, metteur en scène...), n'est pas indexé dans les descripteurs "Auteurs" mais dans le champ "Personnes", afin de refléter pleinement leurs multiples rôles.

  • CONDITIONS D'ACCES ET D'UTILISATION :

  • Statut juridique

    Archives privées

  • Modalités d'accès

    Librement communicable.

  • Modalités de reproductions

    Reproduction soumise à l'autorisation des Archives municipales de Bordeaux, des auteurs et de leurs ayant-droit.

  • Mention conseillée

    Mention obligatoire des droits d'auteur et droits voisins.

  • Langue et écriture des documents

    Le fonds Sigma compte quelques pièces en langues étrangères telles que l'anglais, l'espagnol, l'allemand, le néerlandais, le japonais, le russe ou l'italien. Il s'agit principalement de documentation et d'outils de communication relatifs aux artistes ayant participé au festival.

  • Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

    Les pièces du fonds Sigma sont en bon état de conservation malgré la fragilité de certains supports.

    Les documents font l'objet d'un conditionnement et d'un mode de conservation adaptés à leur support et à leur typologie.

  • SOURCES COMPLEMENTAIRES :

  • Sources complémentaires internes

    Archives modernes

    Série R

    1663 R : Fonctionnement et gestion administrative et financière de Sigma (1966-1983)

    -1663 R 1 : états de paiement des heures supplémentaires (1966-1967)

    -1663 R 2 : carnets de chèques (1970-1982)

    -1663 R 3 : comptabilité (1972-1981)

    -1663 R 4 : subventions (1979-1980)

    -1663 R 5 : aménagement des locaux de l'entrepôt Lainé (1983)

    1664 R : Organisation et programmation des saisons culturelles de Sigma (1965-1979)

    -1664 R 1 : 25 octobre au 30 octobre 1965

    -1664 R 2 : 14 au 19 novembre 1966

    -1664 R 3 : 13 au 18 novembre 1967

    -1664 R 4 : 18 au 23 novembre 1968

    -1664 R 5 : 14 au 22 novembre 1969

    -1664 R 6 : 12 au 21 novembre 1970

    -1664 R 7 : 15 au 20 novembre 1971

    -1664 R 8 : 17 au 25 novembre 1972

    -1664 R 9 : 16 au 24 novembre 1973

    -1664 R 10 : saison 1974-1975

    -1664 R 11 : saison 1975-1976

    -1664 R 12 : saison 1976-1977

    -1664 R 13 : saison 1977-1978

    -1664 R 14 : saison 1978-1979

    1665 R : Programmation de Sigma

    -1665 R 1 : dépliants, programmes, catalogues d'exposition et dossier de presse du festival Sigma (1965,1979-1981).

    3500 R : Entrepôt Lainé- fonctionnement

    -3500 R 1 : Groupement des utilisateurs de Lainé : comptes-rendus des réunions (1976-1985)

    -3500 R 2 : vidéothèque régionale, projet (1977)

    -3500 R 3 : prêt du matériel (1979-1987)

    -3500 R 4 : photographies, jeux d'orgue, passerelles

    -3500 R 5 : inventaire particulier de l'entrepôt Lainé (1979-1988)

    -3500 R 6 : transfert de la régie technique (1980)

    -3500 R 7 : exposition Charles de Gaulle (29 mars au 13 avril 1980)

    -3500 R 8 : projet d'implantation d'une imprimerie (1980)

    -3500 R 9 : signalisation (1982)

    -3500 R 10 : aménagement d'un bureau d'accueil (1982)

    -3500 R 11 : assurance (1983-1985)

    4660 R : Entrepôt Lainé - utilisation

    -4660 R 1 : saison 1973-1974

    -4660 R 4 : saison 1979

    -4660 R 11 : saison 1986-1987

    Série contemporaine

    Série W

    Cabinet du maire (en cours de traitement) (1966-1997)

    -1 W 533 : fonctionnement, aménagements de locaux et programme de Sigma (1966-1973)

    -1 W 867 : programmes, coupures de presse, notes, correspondance et financement (1974-1975)

    -1 W 1108 : programmes, coupures de presse, subventions (1976-1983)

    -1 W 1109 : correspondance relative notamment aux locaux, au financement et aux difficultés financières de Sigma (1984-1986)

    -1 W 1110 : financement et changement de locaux (1987-1991)

    -1 W 1111 : difficultés financières de Sigma, occupation de locaux, organisation d'un festival à Tokyo (1992-1994)

    -1 W 1112 : difficultés financières et organisation matérielle du festival (1995-1997).

    Direction générale des affaires culturelles

    -1006 W 6-12 : organisation de Sigma (1964-1997)

    Constructions publiques : 1073 W

    - 1073 W 276-292 : aménagements des entrepôts Lainé (CAPC , musée d'art contemporain) (1972-1992)

    Bibliothèque

    Ouvrages de synthèse :

    -4° BIB 354 : SIGMA : 25 ans pour une culture visionnaire à Bordeaux : l'aventure d'un festival. - [Bordeaux] : Sigma, 1990 (92-Asnières : Impr. Sira).

    -BR 671 : Quinze ans de Sigma (Bordeaux 1965-1979) : rétrospective, Bordeaux : Sigma, 1980.

    -BR 672 : Sigma Bordeaux (1980-1985) : rétrospective, 2ème partie, Bordeaux : Sigma, 1985.

    Catalogues et dépliants par saison culturelle:

    -VI-e/271 : Dépliant de la programmation de Sigma 3 (1967)

    -VI-e/548 : Catalogue de l'exposition " Le Multiple " organisée dans le cadre de Sigma 3 (1967)

    -X-g/17 : Semaine de recherche et d'action culturelle Sigma 9. Bordeaux 19 au 24 novembre 1973 . Bordeaux : imprimerie Samié, 1973

    -X-h/5 : Catalogue de Sigma 9 (1973)

    -VI-e/423 : Catalogue sur les arts plastiques dans le cadre de Sigma 10 (1974)

    -X-h/14 : Publication Sigma relais offrant un panorama de la programmation de Sigma 13 (1977)

    -X-h/15 : Dépliant général de la programmation de Sigma 14(1978)

    -X-h/16 : Revue Sigmagazine n°2, 2e semestre 1978

  • Sources complémentaires externes

    Des documents relatifs à Sigma, sont susceptibles d'être conservés :

    - dans les fonds des Archives départementales de la Gironde : les statuts de l'association déposés en février 1965 auprès de la Préfecture de la Gironde (série W, le fonds de la Préfecture),

    - dans les collections de la Bibliothèque municipale de Bordeaux,

    - dans les archives de l'Institut National de l'Audiovisuel : retransmission de spectacles, concerts, émissions ou de journaux télévisés.

  • Bibliographie

    Histoire et créations artistiques présentées au festival Sigma

    Centre SIGMA Lainé, Le Centre Sigma Lainé, Bordeaux , Centre Sigma Lainé, 1979.

    Joray (Marcel préf.), Vasarely, Neuchâtel, Ed. du Griffon , 1971.

    Moles (Abraham André), Art et ordinateur, avec la collaboration de Élisabeth Rohmer, Paris : Blusson, DL 1990

    Savary (Jérôme), Topor (Roland), Grand Magic Circus, Les derniers jours de solitude de Robinson Crusoë : 20 ans d'aventures et d'amour ( Bordeaux, Sigma, novembre 1971), Paris, l'Avant-scène, 1972.

    Association Sigma, Sigma 10 : art plastique, Bordeaux 74 (Galerie des beaux-arts, Bordeaux, 18 novembre au 7 décembre 74), s.l., s.n., [1976].

    Pinoncelli à Sigma 5 avec l'Ecole de Nice : Bordeaux 17-22 Novembre 1969 (Galerie des Beaux-Arts), Saint-Etienne, Imprimerie lithographique, 1969

    Graphismes du Rio de la Plata : l'art conceptuel face au problème latino américain proposées par le Centro de arte y comunicacion (Argentine), Bordeaux, Sigma, [1978].

    Etudes du festival

    Bastard (Delphine), SIGMA : la mort d'un festival, Rapport de stage, Institut d'études politiques de Bordeaux 4, 1996-1997

    Ellul (Isabelle), Identification d'un festival : le SIGMA de Bordeaux, Mémoire de DESS en Direction de projets culturels, Grenoble, 1993.

    Fourcade (Isabelle), Le théâtre dans la ville, lieux et scénographies : l'exemple du festival Sigma à Bordeaux de 1967 à 1992 , étude pour l'Ecole d'architecture et de paysage de Bordeaux sous la direction de Marcel Freydefont, 1999.

    Juillard (Marie-Hélène), SIGMA à Bordeaux, Mémoire de diplôme d'études approfondies (DEA) en Gouvernement local et administration locale sous la direction de P. Guillaume, Institut d'études politiques de Bordeaux I, 1980-1981.

    Juillard-Randrian (Marie-Hélène), Sigma : Bordeaux, avant-garde et culture, Institut d'études politiques, Centre d'étude et de recherche sur la vie locale, Bordeaux, 1983.

    Perrin (Martine), Entrée des artistes : mise en scène d'une parade de promotion du festival SIGMA, rue Ste Catherine à Bordeaux, étude pour l'Ecole d'architecture et de paysage de Bordeaux sous la direction de Jean-Marie Billa, 1995

    Taliano-des Garets (Françoise), Le festival Sigma de Bordeaux (1965-1990) in Vingtième siècle, n°36, 1992.

    Audiovisuel

    Clarac (Jean-Philippe) et Deloeuil (Olivier) réal., Les années SIGMA : la provocation amoureuse [DVD vidéo], Bègles, Ecla (prod.), [ca 2008].

  • NOTES :

  • Le fonds Sigma constitue un corpus documentaire particulièrement riche, par le volume et la diversité des pièces qui le constituent pour l'histoire des formes artistiques et de leur réception par le public, et pour l'histoire des politiques culturelles.

    L'intérêt artistique du festival Sigma n'est plus à démontrer. L'association s'ouvrait à toutes les disciplines et genres artistiques : des arts plastiques (peintures, sculptures, gravures...) aux arts de la scène (théâtre, cirque, danse, musique contemporaine, jazz, chanson). Les archives du festival permettent de retracer les grandes découvertes, créations, évolutions et mutations artistiques des années 60, 70, 80 et 90, années fondatrices de l'art contemporain. Le fonds garde la mémoire des débuts de grands noms des arts plastiques et scéniques mais également de personnes méconnues qui ont contribué par leur créativité et leur passion au développement culturel de ces années percutantes.

    Mémoire de la création et des artistes, les archives Sigma portent également le souvenir du public bordelais. La création et le développement du festival naissent des espoirs et des attentes d'une partie de la population en une période de profonds changements sociaux, culturels, politiques et des mentalités.

    Enfin, il apporte un éclairage inédit sur une période fondatrice de l'histoire contemporaine de Bordeaux et témoigne des changements profonds que connaît la ville d'un point de vue politique, social et urbanistique. L'histoire du festival est étroitement liée à la politique culturelle et sociale menée par le maire Jacques Chaban-Delmas au niveau local comme national. Ces documents peuvent ainsi apporter des éléments sur la vie de Bordeaux pendant près de 30 ans.

    La consultation des archives personnelles de Roger Lafosse et des dossiers préparatoires des activités, permettront également de mieux apprécier la personnalité et l'engagement de Roger Lafosse et des passionnés qui animaient Sigma.