Imprimer cette page

Fonds photographique de la Guerre 1939-1945 (21 Fi)

Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation des notices

-+
  • Ajouter cette notice à votre classeur
    21 Fi 134-239 - La Libération de Bordeaux - [1940]-[1953]
    • Ajouter cette notice à votre classeur
      21 Fi 134-169 - Retraite des troupes allemandes - 1944
      • Ajouter cette notice à votre classeur
        21 Fi 134-135 - Accord entre les autorités allemandes et les forces de Libération - [1944]-[ca 1944]
        • Ajouter cette notice à votre classeur
          21 Fi 134 - [Portrait du commandant Rougès, chef du groupe armé Ségour.] / [Lascaux, photographe]. - [ca 1944]
          1 vue  - [Portrait du commandant Rougès, chef du groupe armé Ségour.] / [Lascaux, photographe]. (ouvre la visionneuse)

          1 vue

          collation : 1 photographie positive (tirage photo)
          données techniques : papier au gélatino bromure d'argent
          noir et blanc ou couleur : noir et blanc
          support : papier
          dimensions : 18.2 × 12 cm (épreuve)
          modalités d'entrée :

          Don du Musée d'Aquitaine (fonds Coulon).

          1997 : n° 3294.


        • Ajouter cette notice à votre classeur
          21 Fi 135 - [Déclaration signée du général Nake, le 24 août 1944.] / [s.n.]. - [1944]
          1 vue  - [Déclaration signée du général Nake, le 24 août 1944.] / [s.n.]. (ouvre la visionneuse)

          1 vue

          collation : 1 photographie positive (tirage photo)
          données techniques : papier au gélatino bromure d'argent
          noir et blanc ou couleur : noir et blanc
          support : papier
          dimensions : 24 × 18 cm (épreuve)
          contenu :

          Note du centre Jean Moulin : photographie de la déclaration originale du général Nake, commandant suprême des troupes allemandes encore à Bordeaux le 24 août 1944. Le texte, rédigé par Bricaud, secrétaire général adjoint de la ville de Bordeaux, et par Castanet, chef de Cabinet du préfet régional, fut arrêté après de laborieuses discussions entre les autorités françaises représentées par le préfet régional Sabatier, le maire Adrien Marquet et les autorités allemandes représentées par le général Nake, le général Knoertzer, le colonel Seitz et ses adjoints, le commandant Monscheuer et le capitaire Schultz, le capitaine de corvette Kühnemann.