Imprimer cette page

Guide des fonds privés (accès thématique)

Fermer le formulaire de recherche

Les données de recherche sont sans réponse

X

Sommaire

 

Présentation des notices

-+
  • Archives d'érudits, de scientifiques, d'écrivains et d'artistes, collections -
    • Ajouter cette notice à votre classeur
      258 S - Fonds Henri Sauguet - XXe siècle
      support : Papier
      contenu :

      Correspondance, notamment avec son compagnon le scénographe Jacques Dupont, photographies, carnets, agendas, livres de comptes, tapuscrits, dossiers d'émissions radiophoniques, objets personnels, archives provenant de Jacques Dupont.

      classement :

      Fonds non classé

      nom du producteur : Sauguet, Henri
      présentation du producteur :

      Le compositeur Henri Sauguet, de son vrai nom Henri Poupard, est né à Bordeaux le 18 mai 1901 et décédé à Paris le 22 juin 1989. Il a été élève d'orgue de Paul Combes et a occupé le poste d'organiste de l'église Saint-Vincent de Floirac de 1916 à 1922. C'est son ami Joseph Canteloube qui lui a enseigné la composition, formation qu'il a ensuite complétée à Paris auprès de Charles Koechlin.

      En 1920, il a fondé avec Louis Emié et Jean-Marcel Lizotte le "groupe des Trois", puis, en 1923, avec Henri Cliquet-Pleyel, Roger Désormière et Maxime Jacob, l'Ecole d'Arcueil, du nom de la commune où Erik Satie vivait.

      Représentant du courant de la musique nouvelle, il a composé des ballets, des opéras-bouffes, des opéras et opéras-comiques et a aussi travaillé pour le cinéma et la télévision.

      Officier de la Légion d'honneur en 1956, officier dans l'Ordre national du Mérite et commandeur dans l'Ordre des Arts et des Lettres, il a présidé la Société des auteurs et compositeurs dramatiques en 1969-1970 et a été élu à l'Académie des beaux-arts en 1976.

      modalités d'entrée :

      Achat, 2013

      statut juridique : Archives privées
      modalités d'accès :

      Fonds non classé donc incommunicable

      modalités de reproduction :

      La reproduction de documents appartenant à la ville de Bordeaux et conservés aux Archives municipales peut donner lieu à la perception d'un droit de reproduction. Elle peut également être soumise à des droits relevant du code de la propriété intellectuelle.