Imprimer cette page

Guide des sources "Traite, esclavage, abolitions"

Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation des notices

-+
  • Fonds privés -
    contenu :

    La richesse, l'abondance et la diversité des fonds d'origine privée constituent une spécificité des Archives municipales de Bordeaux et contribuent à expliquer le volume important de leurs fonds, comparable à ceux de villes plus importantes par leur population. L'origine de ce phénomène est lié à l'incendie de 1862 : collectionneurs, érudits, familles bordelaises, eurent à cœur de combler la perte des fonds anciens, par leurs dons ou leurs legs à la Ville. Ce phénomène se manifeste particulièrement entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Mais ces enrichissements n'ont jamais cessé depuis : achats, dons, legs, dépôts, dations, permettent de dénombrer actuellement plus de 270 fonds d'origine privée, renfermant des documents aussi divers que des archives de familles, d'architectes, d'entreprises, d'associations, de photographes, de juristes, ainsi que des collections d'érudits. Ces fonds sont tout à fait complémentaires des archives collectées auprès des services municipaux et éclairent des aspects particuliers des monuments, des personnalités et des activités de Bordeaux et de sa région. L'ensemble représente plus de 2 km linéaires de documents.


    • Fonds Barbe -
      contenu :

      Ce fonds a été produit par la famille Barbe, propriétaire du château du même nom, et contient de nombreux papiers de familles alliées, notamment de Brivazac, Achard, Dabadie, Viney, Marias, Gelibert de La Roque, Beaujau, de Montferrand, Menoire, Dallenet, de Brassier et Villemur. Il comporte notamment des papiers en relation avec les exploitations de Saint-Domingue et les produits coloniaux.


      • Ajouter cette notice à votre classeur
        210 S 107/Extrait - Familles Beaujau et Ménoire : correspondance, inventaires, comptes courants, registres de comptabilité. - 1735
        5 vues  - Familles Beaujau et Ménoire : correspondance, inventaires, comptes courants, registres de comptabilité. (ouvre la visionneuse)

        5 vues

        contenu :

        Testament de Pierre-Jean Beaujau du 15 juillet 1735 en faveur de sa tante Jeanne Beaujau. Il écrit par exemple : " Je donne La Liberté à Fanchon dite tambour negresse mon esclave qui ma servi fidellement et je supplie nos Seigneurs Le Général et L'intendant de vouloir bien ratifier la présente liberté ".