Développement du tourisme

Si le chemin de fer joue un rôle déterminant sur le plan économique, il devient également rapidement un moyen de développement touristique. Hôtels, restaurants et commerces aux abords des gares accueillent les voyageurs, en séjour ou en transit. Le train rapproche la métropole bordelaise de la côte Atlantique assurant le lien avec les grandes compagnies transatlantiques, dont les paquebots à forts tonnages mouillent dans le Médoc, à Pauillac puis au môle d’escale du Verdon en 1933. Il irrigue aussi les nouvelles stations balnéaires — Arcachon, Soulac — pour touristes fortunés, au rythme des saisons et des villégiatures. Enfin, il se démocratise, devenant train de plaisir, le temps d’un séjour, d’une escapade, d’un dimanche propice aux joies des bains de mer.