notes biographiques

Bertrand Alfred-Duprat, le père

Né à Bordeaux le 1er mai 1841, Bertrand Alfred-Duprat est issu d'une famille de cordonniers. Elève de l'école des Beaux Arts, il devient professeur de dessin à partir de 1872. En 1882, il est nommé inspecteur des travaux de la Ville de Bordeaux et se consacre alors exclusivement à l'architecture. Il réalise notamment de luxueuses maisons rue du Bocage et le groupe scolaire Saint-Bruno. Il meurt dans sa maison située 22 rue du Bocage le 20 mai 1905.


Cyprien Alfred-Duprat, le fils

Cyprien Alfred-Duprat (cote : recueil 126) © Archives Bordeaux Métropole

Né à Arcachon le 21 avril 1876, Cyprien Alfred-Duprat suit une formation d'architecte auprès de son père Bertrand avec qui il collabore durant une dizaine d'années, notamment dans la construction du groupe scolaire Saint-Bruno et de plusieurs maisons de la rue du Bocage.

Excellent urbaniste, il imagine un plan d'ensemble pour la ville, afin de faire de Bordeaux une cité résolument moderne, du XXe siècle.
D'un esprit vif et curieux, il se passionne pour l'automobile (les véhicules à moteur apparaissent à Bordeaux vers 1895), pour l'aéronautique (ballons dirigeables, avions). Il prévoit un flot incessant de véhicules en ville et souhaite dès lors adapter la ville, en imaginant de nouvelles voies de circulation et la création de parkings. Ses idées s'accompagnent de nouveaux équipements modernes, qui restent pour la plupart à l'état de projet. Il aime la nature, la verdure, l'eau. Il éventre les vieux quartiers insalubres et multiplie les jardins et espaces verts.

Cyprien Alfred-Duprat est considéré comme un urbaniste de talent, visionnaire et utopiste. Mais ses projets sont jugés trop coûteux, privilégiant trop souvent les espaces vides (squares, jardins, avenues très larges) au détriment des besoins fonciers essentiels pour la construction d'équipements et de logements.
Il développe cependant des idées qui rencontreront par la suite un succès :
- la rocade, reprise des boulevards circulaires ;
- les voies souterraines, à l'instar de celle creusée au débouché du pont de pierre ;
- les parkings souterrains, comme ceux réalisés sous les allées de Tourny, et plus récemment ceux de la place de la Bourse et du cours du Chapeau-Rouge ;
- les nouveaux ponts, avec un pont prévu entre Bacalan et La Bastide ;
- les trottoirs suspendus, avec les terrasses de Mériadeck ;
- le quartier du Lac, qui a vu fleurir un parc d'exposition doublé d'un parc hôtelier, un bois, un lac artificiel.

Ses projets et solutions sont réunis dans l'ouvrage Bordeaux…un jour ! publié en 1929, et tiré seulement à 350 exemplaires.

Il meurt à Bordeaux le 18 juillet 1933.



rendez-vous

  • Ils soutiennent la restauration des dessins du Grand-Théâtre
    Le 07/12/2018

    Entreprises, associations, particuliers soutiennent les Archives Bordeaux Métropole pour la restauration des dessins du Grand-Théâtre.

    En savoir plus
  • Emmanuel Aragon, artiste invité aux Archives Bordeaux Métropole
    Le 27/11/2018
    Rencontre avec l'artiste plasticien dans l'exposition "Mémoire de pierre de la Grande Guerre"En savoir plus

actualités

  • Le fonds photographique de la guerre 1914-1918 est en ligne
    Le 07/11/2018

    Les Archives Bordeaux Métropole mettent en accès libre sur leur site le fonds photographique de la Grande Guerre de la Ville de Bordeaux : 421 clichés de Bordeaux et la région pendant la guerre 1914-1918.

    En savoir plus
  • Les Archives hors les murs !
    Le 27/09/2018

    Les Archives Bordeaux Métropole prêtent un recueil de lettres manuscrites du docteur Jean Ernest Godard, missionné en Egypte en 1861, dans le cadre de l'exposition « Marseille et l’épopée du canal de Suez » présentée au musée d’Histoire de Marseille du 19 octobre 2018 au 31 mars 2019.

    En savoir plus