Liberté d'expression

L’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 précise que la liberté de penser et de s’exprimer constitue l’un des droits fondamentaux de l’homme. « Tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement » dans le respect de la loi. Cette liberté est donc garantie, mais pas absolue, afin d’assurer le respect de l’ordre public.

Cette liberté est aujourd’hui l’un des fondements essentiels d’une société démocratique.

Au fil du temps, d’autres libertés ou droits corollaires ont vu le jour : droit de grève en 1864, liberté de la presse en 1881, droit syndical en 1884…